PBo-3588

Patrick Bouju

Auvergne
Domaine la Bohème | Saint-Georges-sur-Allier

Patrick Bouju

Libre et conscient

Précurseur du vin naturel en Auvergne et chantre convaincu du laisser-faire détendu, Patrick Bouju est devenu, presque malgré lui, le chef de fil d’un mouvement conscient et militant pour le vin libre.
PBo-3299
Tout a commencé avec Patrick Bouju. Quand, au sortir de l’hiver et enfin remis de notre épopée angevine de début février, j’annonçais à Harry que nous étions invités à Vinicircus, grande fête du vin nature organisée à Guipel, en plein cœur de la Bretagne, son visage s’était éclairé comme à l’annonce de l’arrivée du nouveau millésime de Julien Guillot chez son caviste préféré. Soixante-treize vigneronnes et vignerons s’y étaient donné rendez-vous dans une ambiance amicale et festive, pour un weekend réputé chez tous les itinérants des salons de ‘‘jaja’’ comme un marathon de la déconne qui ne laisse personne indifférent ni tout à fait indemne. Outre le plaisir de festoyer avec quelques amis, l’idée était d’y griffonner quelques bons mots sur notre premier opus bourguignon. Seule ombre au tableau, notre stand de dédicaces était, cette année-là, malheureusement relégué dans une salle annexe où se pressait autant de monde qu’à l’ouverture d’un bureau de vote un dimanche matin d’élection législative.

« Aujourd’hui, il faut que tout soit beau, que tout soit propre, même le vin nature. Moi, j’aime le chaos. »

Après un samedi morose à tenter de vendre notre ouvrage sans grand succès – mélancolie que nous avons solidement combattue le soir venu avec nos amis vignerons et leurs munitions – nous nous sommes décidés le lendemain à déménager sous le grand chapiteau. Deux intérêts à ce mouvement : 1) être plus proche des acheteurs potentiels. 2) être plus proche des vignerons et de leurs bouteilles. C’est entre Jean-Louis Pinto et Patrick Bouju que nous avons atterri grâce à l’accueil de Justine, la compagne de Patrick, qui nous avait encouragés à effectuer cette transhumance d’autant plus salvatrice que nous avons ainsi pu vendre des livres tout en évitant la déshydratation. Mais surtout, nous avons pu évoquer avec Patrick Bouju la possibilité de réaliser un ouvrage sur les vignerons d’Auvergne. Région viticole méconnue, cadre et paysages somptueux, liste des acteurs du casting alléchante. Vendu ! Patrick partageait notre enthousiasme et proposait même de jouer les entremetteurs afin de motiver ses petits camarades à participer au projet. Quelques échanges de SMS, deux, trois coups de fil, le rendez-vous était fixé au lundi 10 juillet 2017, date du début de notre périple auvergnat.

ELV2-COVER-SHOP

Pour votre confort de lecture, le reste du contenu
est disponible sur un beau papier bien imprimé !

Livre relié – 252 pages
Format : 28 x 2 x 21 cm
Livraisons à partir du 22 octobre

ACHETER LE LIVRE

  • PBo-3291
  • PBo-3335
  • PBo-3538
  • PBo-3543
  • PBo-3419
  • PBo-3379
  • PBo-3588-2
  • PBo-3611
  • PBo-3434
  • PBo-3425
  • PBo-3353
  • PBo-3659
  • Cuvée emblématique

    « Les vieux gamays de la cuvée La Bohème, mais également une toute petite cuvée de pinot noir qui s’appelle ‘‘le Litre de la jungle’’. C’est une toute petite parcelle, je n’en fais pas tous les ans, c’est environ 200 bouteilles par an, parfois moins. Ce sont des cuvées rares avec une vraie notion de terroir. Mais j’aime aussi beaucoup ‘‘The Blanc’’ quand c’est réussi. C’est un peu comme mes enfants, je les aime tous. »

  • Les vins qu'il aime

    « Le dernier vin qui m’a scotché, c’est un vin de chez Babas, Anne Françoise Joseph. Un chenin sec, minéral, c’était un jeune millésime, mais c’était profond, équilibré, il y avait tout. Sinon je suis assez éclectique, j’aime des vins assez différents. Mais c’est vrai que j’aime bien les vins charpentés. Pendant des années, j’ai fait des vins assez costauds, je ne faisais pas de vins plutôt légers. J’aime bien les vins un peu massifs, c’est pour ça que j’ai pas mal de vins du Sud, La Sorga, Casot des Mailloles, des vins assez puissants. Ce sont des vins qui te nourrissent. A un moment, je ne goûte plus avec les défauts mais avec le cœur. Tu sens les vins qui vibrent. Parfois t’as des vins blindés de vol, mais je m’en fous. Certains vins n’ont aucun défaut, mais y’a rien niveau émotion, ils ne te font pas bander, il leur manque quelque chose. »